laclassedeflobis

24 juillet 2008

La fée au long nez

Je mettrai bientôt les images détourées du livre et des coloriages.
lettre_f_cursive
la_f_e_au_long_nez_numeration_baguette_jpg
la_f_e_au_long_nez_graphisme_baguette_jpg
ajoute_lettre_jpg
affiche_f_e
Jeu de piste à recomposer sur une feuille A3 à l'occasion d'un travail sur les princesses et les fées. Le premier Prince charmant qui arrive en haut peut libérer la princesse.
La case "dés" permet de rejouer. Si l'on tombe sur une case échelle il faut la monter ou la descendre. La case 20 est la prison où l'on dort une nuit. Sur la 23 on est prisonnier du dragon et il faut attendre d'être libéré.

jeu_princesse_1_jpg
jeu_princesse2_jpg
Nous avons pris la photo de profil des enfants et ils se sont dessiné un long nez. Ils ont ensuite écrit leur prénom suivi de "au long nez".





Posté par floranceS à 23:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


18 avril 2008

Le loup est revenu / Je suis revenu - Geoffroy de Pennart - Kaléidoscope

lelouprevenujpg3

lelouprevenujpg4lelouprevenujpg1

lelouprevenujpg7loup_revenu_ecris_titre

lelouprevenujpg8lelouprevenujpg6
lelouprevenujpg5   colle_les_titres_1

colle_les_titres_2  colle_les_titres_3

Quelques images :

lechaperon_d_tour_

lelouprevenuchevreau1d_tour_leloupestrevenutabl_e_d_tour_eagneau_d_tour_lelouprevenuchevreauvierge

leloupestrevenuigor4d_tour_agneau_d_tour__coloriage
leloupigor2_d_tour_

le_loup_igor_d_tour_

La série des Loups de Geoffroy de Pennart :

Balthazarcouvcouv_le_loup_est_revenuchapeaurondrougecouv IGORetlescochonscouv couvjesuisrevenu  dejeunerdesloupscouv lelouplachevrecouvle_loup_sentimental_couv

2 coloriages :

leloupestrevenutabl_e_d_tour_e_coloriage

lelouprevenuigor4_coloriage

couv_le_loup_est_revenu_coloriage

IGORetlescochonscouv_coloriage_
couvjesuisrevenucoloriage

dejeunerdesloupscouv_coloriageBalthazarcouv_coloriagechapeaurondrougecouv_coloriage

entoure_le_mot_loup_dans_les_couvertures_jpg

Posté par floranceS à 19:19 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2008

TRAVAILLER LES SITUATIONS ADDITIVES

EPS : Réaliser une action que l’on peut mesurer

Lancer des objets dans un espace.

Objectifs spécifiques : Compétences transversales :

- lancer loin - Respecter des règles

- lancer haut - noter ses progrès

- lancer avec précision - Essayer de battre son record

- lancer fort - travailler en autonomie

Compétences associées dans le domaine numérique :

- compter ses points à chaque atelier

- associer une quantité à une écriture chiffrée

- additionner les points obtenus lors des deux passages aux ateliers. Donner du sens à une situation additive.

ORGANISATION :

4 ateliers sont proposés aux enfants :

- Lancer dans une zone (lancer loin).

- Lancer dans une cible (lancer avec précision)

- Lancer dans une cible à points (lancer loin et avec précision)

- Lancer pour faire tomber des briques (lancer fort et loin)

Chaque enfant dispose d’une feuille d’évaluation individuelle sur laquelle il note les points obtenus à chaque atelier. Il faut faire un petit dessin de chaque atelier sur la feuille pour que l'enfant s'y repère facilement. 2 passages à plusieurs jours d'intervalle, d'où l'intérêt de noter ses points pour s'en souvenir.

Lorsque l’enfant est passé à un atelier, il passe à un autre (travail en autonomie).


Cette situation est motivante pour l'enfant qui essaie d'améliorer ses résultats à chaque lancer. L'addition des points obtenus situe la situation additive dans une situation fonctionnelle.

En classe, nous apprenons à additionner les deux passages. Différentes procédures sont proposées :

- pour les petites quantités, les résultats sont souvent déjà mémorisées (1 + 2)

- Je compte sur mes doigts

- Je dessine des bâtons correspondant aux points obtenus à chaque passage puis je recompte les bâtons depuis le début

J’écris au brouillon puis je recopie ma feuille au propre.

ateliers_de_lancer_jpg  ateliers_de_lancer_fiche_entrainement 

addition_bonbons_jpg

Posté par floranceS à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 février 2008

Fabriquer un bâton de pluie

baton_pluie_jpg4
baton_pluiejpg1

baton_pluie_jpg2

Posté par floranceS à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 février 2008

La Mare aux Aveux

Travail autour de La Mare aux aveux, Jihad Darwiche, Christian Voltz, Didier Jeunesse, Collection A petits petons.

Cliquer pour agrandir

la_mare_aux_aveux_jpg1la_mare_aux_aveux_jpg2

la_mare_aux_aveux_dossier_complet_jpg1la_mare_aux_aveux_dossier_complet_jpg2la_mare_aux_aveux_dossier_complet_jpg3


la_mare_aux_aveux_dossier_complet_jpg4la_mare_aux_aveux_dossier_complet_jpg5la_mare_aux_aveux_dossier_complet_jpg6

Posté par floranceS à 15:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


30 décembre 2007

Fiche jeu de bataille

Trace écrite du jeu de bataille.

jeu_de_cartes_comparer_quantit_s_jpg
Il faut ajouter les smileys soi-même :

jeu_de_cartes_comparer_quantit_s_2_jpg

pour écrire en cursive

mod_le_page_d__criture_entre_les_lignes_jpg

Posté par floranceS à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le chat et le rat

le_chat_et_le_rat_fiche_cahier_explicationsle_chat_et_le_rat_page1

le_chat_et_le_rat_dossier_page2
le_chat_et_le_rat_dossier_page3
le_chat_et_le_rat_page4
le_chat_et_le_rat_fiche_dessin__l_ve
le_chat_et_le_rat_correspondance_script_cursive
le_chat_et_le_rat_evaluation_eleve

Posté par floranceS à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 janvier 2007

CONSCIENCE PHONOLOGIQUE. Travail sur les syllabes et les phonèmes.

Découvrir les réalités sonores du langage. Travail sur les syllabes en début d’année de Grande Section.

Ceci est la progression que je mène en classe. Je m’inspire de la méthode PHONO, Roland Goigoux, HATIER.

Etape 1 : segmenter les mots en syllabes. Compter les syllabes et les coder.

En général, cela est acquis en début de grande section mais il convient de retravailler cette compétence.

-         Frapper les syllabes des prénoms. Il est intéressant de tenir un rythme sur le djembé en reprenant les syllabes des prénoms : main droite : A – mé – lie. main gauche : sam. Dire les syllabes en les frappant sur le djembé.

-         Dire les prénoms des enfants en séparant exagérément les syllabes par des blancs : les enfants doivent dire de qui il s’agit.

-         Dire les prénoms en mélangeant les syllabes (phieso = sophie) : les enfants doivent trouver de qui il s’agit.

-         Dire que l’on va compter les morceaux de mots dans les prénoms, ce sont les syllabes.

-         A l’aide d’un imagier, faire matérialiser les syllabes par des jetons. Les faire dire en pointant chaque jeton-syllabe avec le doigt.

-         Compter les syllabes dans des mots. Activité à partir d’un imagier (proposer des paniers correspondant à un certain nombre de syllabes où il faut classer les images. On peut dessiner le chat sur le panier des mots d’une syllabe ; on dit que le chat est le gardien des mots d’une syllabe etc.)

-         Présenter le codage écrit des syllabes : la flèche représente le mot et les syllabes sont figurées par des paniers. S’entraîner sur des fiches écrites avec des images.

Etape 2 : Isoler une syllabe.

-         A l’aide d’un imagier, dire la première syllabe de chaque mot. Faire dire « ce mot commence par la syllabe …. ». Insister sur le vocabulaire : ce mot commence par, au début du mot on entend…. Bien insister sur le fait qu’on parle de la syllabe afin d’éviter la confusion avec le phonème que nous verrons ultérieurement.

-         Trouver des mots qui commencent par la même syllabe (donner la syllabe modèle)

-         Ajouter une syllabe au début des mots. Amusant à faire avec les prénoms. Exemple : ajoute « ma » au début de ton prénom. Cela permet de bien situer le début du mot « à l’oreille ». Beaucoup d’enfants ont du mal à distinguer le début de la fin du mot. Cela semble souvent apparemment acquis mais on se rend compte qu’il y a beaucoup d’erreurs lors d’une évaluation individuelle. Ainsi, si on demande « est-ce que matin commence comme Quentin ? » beaucoup d’enfants vont répondre oui parce qu’ils confondent début et fin de mot.

-         Supprimer une syllabe : à l’aide d’un imagier, faire matérialiser les syllabes avec des jetons. Les faire verbaliser pour bien en localiser la place. Supprimer la dernière syllabe et faire dire ce qui reste. Supprimer la première syllabe et faire dire ce qui reste. Commencer par des mots de deux syllabes. Avec 3 syllabes, il y a beaucoup plus de difficultés. Aide méthodologique (dire la syllabe muette dans sa tête).

-         Traces écrites : de nombreuses fiches peuvent être réalisées du type « dessine les paniers de syllabes puis colorie la syllabe où tu entends ma ». Il convient de réaliser certaines fiches en atelier dirigé afin de contrôler la compréhension et d’autres en activité autonome afin de s’entraîner. Ces fiches écrites ne suffisent pas à mener un apprentissage efficace. Elles servent à évaluer... Le vrai travail sur la conscience phonologique doit s'effectuer dans le cadre de manipulations et d'activités langagières.

Les activités décrites peuvent se mener en groupe collectif ou en atelier dirigé pour les manipulations. Cela ne suffit pas. Quotidiennement, au gré de nos lectures, nous rencontrons des mots et je questionne les enfants (trouver des mots qui commencent comme « lapin » - ici, il y a le mot « matin », est-ce que nous ne connaissons pas un mot qui commence comme « matin » ?)

Lien avec l’écrit : nous repérons sur les mots écrits certaines syllabes (exemple, le « ma » de maman). Nous l’analysons : dans « ma » j’entends le M qui fait [m] et le [a]. Nous en profitons pour montrer le fonctionnement du système alphabétique : j’enlève le « a » et le « o » vient le remplacer, ça se lit « mo » etc…

Nous glissons peu à peu de la syllabe vers le phonème de façon informelle. Nous effectuons quotidiennement des liens entre l’oral et l’écrit.

Toutes les études montrent qu'une conscience phonologique bien développée est nécessaire à une bonne réussite dans l'apprentissage de la lecture. Elle montrent aussi que l'apprentissage de la lecture développe la conscience phonologique. Ces deux compétences se nourrissent l'une l'autre. Il est donc nécessaire d'établir des liens entre l'oral et l'écrit.

Si ce travail est mené au quotidien, en fin d’année, la plupart des enfants ont perçu le fonctionnement du code et beaucoup déchiffrent des mots simples.

Etape 3 :

-         associer des syllabes : à partir des portraits grand format des enfants, nous réalisons des chimères. Nous séparons le haut du bas du visage puis nous créons de nouveaux enfants. Il faut alors leur donner un nouveau nom. Je propose de réaliser le même travail à partir des prénoms : nous allons découper les prénoms en syllabes et les mélanger. Exemple : Tho – mas et Ben- ja – min ; cela peut donner Thojamin, Benmas… Ce travail peut aussi se faire à partir d’images d’animaux.

En parallèle, nous apprenons le nom des lettres et le son que produisent les lettres. Cela se fait au gré de nos lectures et dans les activités rituelles quotidienne (écriture de la date en nommant le nom des lettres, écriture du nom des absents…). Utilisation du loto des lettres, construction d’un abécédaire. L’apprentissage du nom des lettres est liée aux activités d’écriture : on sait ce qu’on écrit.

Nous jouons souvent au jeu du pendu en l’adaptant. Je choisis le mot (en début d’année parmi les prénoms puis dans le dictionnaire de la classe et peu à peu avec des mots inconnus) et je trace autant de tirets que de lettres.

Premières observations : il y a 5 lettres. On élimine les mots qui n’ont pas 5 lettres (compétence travaillée : établir la distinction entre mot et lettre).

Les enfants doivent d’abord proposer les voyelles (affichées au tableau). Les bonnes sont placées, les absentes sont notées à part afin de ne pas les proposer deux fois.

On s’attaque aux consonnes.

Lorsqu’une syllabe est constituée, on fait une pause pour lire ce qu’on a : _ _ _g o u _ o u

nous avons la syllabe du milieu, je trace le panier en dessous et nous essayons de la lire. C’est gou.

Je donne un indice : c’est un animal, au milieu on a gou et ça finit par ou…

(Pendant cette observation, nous avons vu que O et U donne OU – j’établis le lien avec Kirikou ou loup affichés en classe)

Les enfants trouvent rapidement qu’il s’agit de Kangourou. Ils doivent donner les lettres qui manquent.

Je les aide : qu’entend-on au début de kangourou ? C’est comme dans Kirikou, il faut regarder comment commence Kirikou. Pour le son « an », c’est facile, on l’a dans « maman » ; qu’est ce qui donne « an » dans maman ?

Posté par floranceS à 12:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :